Xavier Breton membre de la Mission d’information “Financement de Daech”

Auteur :
| | Envoyer cet article par courriel | Imprimer cet article |

3Les moyens financiers dont bénéficie l’organisation terroriste Daech peuvent provenir d’entreprises ou d’Etats occidentaux… le périmètre d’investigation des 30 députés membres de cette mission est donc très vaste.

L’Assemblée nationale a décidé de créer une mission d’information sur les moyens financiers de Daech. 30 députés vont participer aux travaux de cette mission. Xavier Breton, particulièrement impliqué et engagé sur ce sujet a été retenu dans les 10 députés Républicains qui seront au cœur de cette mission. Son récent séjour à Beyrouth et à Damas, avant les terribles attentats du 13 novembre, s’inscrivait déjà dans cette volonté forte de faire de la lutte contre Daech la priorité numéro 1. Ce qui suppose clairement une réorientation dans la durée de notre politique étrangère, notamment au Moyen-Orient avec la mise en place d’une coalition unique contre l’État islamique et ce qui suppose aussi de déterminer comment Daech parvient à être aussi puissant financièrement.

La création d’une mission d’information portant sur les moyens dont bénéficie l’organisation terroriste Daech a ainsi été décidée en décembre, à l’Assemblée nationale, par la conférence des Présidents.

La conférence a en effet considéré que les travaux des commissions d’enquête étant limités dans le temps, la mission d’information se révélait être le format le plus adapté pour élargir le champ d’investigation, notamment dans la durée. Elle a par ailleurs estimé que la question du financement de Daech par d’éventuels fonds français n’était pas un périmètre suffisant, au regard de l’organisation tentaculaire et complexe de Daech.

Le champ d’investigation des députés sera donc très vaste et non limité.

Le Président de la Mission d’information Jean-Frédéric Poisson indiquait ainsi dès le mois de juin dernier « On sait que cette organisation barbare récupère environ 2 millions de dollars par jour de vente de pétrole ; c’est probablement ça qui lui permet de subsister et de s’organiser et donc si, effectivement des entreprises ou des Etats occidentaux contribuent à cette installation et à l’essor de Daech en lui achetant du pétrole, il faut le savoir et une fois qu’on le sait il faut prendre les mesures qui en découlent. »

Ce sera tout l’enjeu véritablement essentiel de cette mission.

Les premières auditions débutent aujourd’hui à l’Assemblée nationale avec :
 – Myriam BENRAAD, chercheure associée à l’Institut de Recherches et d’Études sur le Monde Arabe et Musulman (IREMAM) et à la Fondation pour la recherche stratégique (FRS).
 – François BURGAT, directeur de recherche au CNRS, coordonnateur du programme When Authoritarianism Fails in the Arab World.

 

A lire aussi

Ajouter un commentaire

 

QR Code Business Card
QR Code Business Card