100 jours 100 débats…le véritable débat public refusé par le Gouvernement est lancé par les parlementaires de l’Entente pour la famille

Auteur :
| 2 commentaires | Envoyer cet article par courriel | Imprimer cet article |

Le gouvernement n’a qu’un objectif, celui d’éviter le débat…alors sur l’ensemble du territoire national des réunions d’information et d’échange vont avoir lieu.

Le Gouvernement vient de présenter son projet de loi visant à ouvrir le mariage et l’adoption aux couples de même sexe. Cela fait des semaines que de nombreux parlementaires demandent au Gouvernement l’organisation d’un débat sur cette question cruciale d’un vrai choix de société.

Nous pensons, en effet, qu’il est primordial, pour les enfants, de grandir sur le socle de la relation homme/femme – père/mère, permettant la lisibilité et la structuration de tout enfant.

Les ministres qui défendent ce texte, ainsi que le Premier Ministre, et même le Président de la République, à qui nous nous sommes adressés, ont toujours botté en touche, n’ont jamais réellement répondu à nos interrogations.

Que le mariage homosexuel et l’homoparentalité aient été inscrits dans le programme de François Hollande ne justifie pas leur examen dans la précipitation, sans information ni consultation des Français, alors qu’il s’agit d’un enjeu majeur de société.

Désormais, le gouvernement n’a qu’un objectif, celui d’éviter le débat

Ce débat pour tous nous a été refusé, c’est donc nous, Parlementaires de l’Entente Parlementaire pour la Famille qui allons l’organiser.

Sur l’ensemble du territoire national des réunions d’information et d’échange vont avoir lieu.

Avec cette opération, 100 jours – 100 débats, le véritable débat public refusé par le Gouvernement peut commencer.

A lire aussi

Commentaires

  1. aigon frédérique

    7 décembre 2012

    Chacun a le droit de penser ce qu’il veut… personnellement qu’on s’interroge sur l’interchangeabilité des rôles me choque profondément, en tant que féministe. Cette sexualisation forcée a conduit les femmes à une condition sociale largement et injustement inférieure à celle des hommes, et aujourd’hui les choses ne sont pas encore réglées (voir l’état du partage des tâches dans le couple encore aujourd’hui)

    Seul un changement de mentalité par l’éducation permettra l’égalité sur ce point, et l’interchangeabilité est une des moyens d’obtenir l’égalité. En revenant là dessus vous niez des années de combat féministe, ce droit que nous revendiquons à une maternité non systématique, et toujours choisie. Oui les rôles père et mère sont interchangeables, et liés au caractère des individus et non à leur sexe.

    Pour info je ne suis pas une dangereuse gauchiste, mais adhérente à l’UMP ET féministe (parce que pour moi ça n’était pas incompatible, et que le sarkozysme représentait des valeurs d’égalité modernes et justes). , Je suis bien triste que mon parti aille se perdre dans des combats réacs… Et bien décidée, comme la majorité des femmes, à défendre pied à pied l’égalité que nos mères ont si difficilement mise en route… même contre mon propre parti s’il le faut !

    Et merci à Rachida Dati de savoir porter la voix d’une droite moderne via son association féministe

  2. BENOIT René

    6 décembre 2012

    Je regrette que l’on soit devenu ridicule avec l’histoire FILLON / COPPE .quelle tristesse .Pauvre FRANCE . Je pensais que pour un enfant il fallait un Père et une Mère , c’est vrai que je suis du temps passé . Ou alors j’ai loupé quelque chose dans mon éducation.
    Amitiés
    René BENOIT

Ajouter un commentaire

 

QR Code Business Card
QR Code Business Card